Aux États-Unis, une hospitalisation c’est 20% de revenus en moins

Une récente enquête montre que, lorsqu’ils sont hospitalisés, les quinquagénaires américains perdent en moyenne 20% de leurs revenus dans les trois ans suivant leur admission. Et cela même s’ils bénéficient d’une couverture santé.

On savait que se faire hospitaliser aux États-Unis pouvait engendrer des frais exorbitants. Mais ce n’est pas le seul coup dur financier que les patients doivent affronter. Une récente enquête citée par le New York Times s’est intéressée aux conséquences économiques à plus long terme des hospitalisations.

Elle montre qu’après un séjour à l’hôpital, de nombreux patients ne peuvent plus reprendre leur activité, doivent déposer le bilan, travailler à temps partiel ou occuper un emploi moins bien rémunéré. Une tendance plus forte chez les quinquagénaires que chez les plus jeunes, avec pour conséquence une baisse moyenne de 20% des revenus chez les personnes de cet âge, trois ans après leur admission.

Cette enquête pointe également que si les assurances santé couvrent une grande partie des frais médicaux, le risque de perte de revenus après un accident ou une maladie n’est que très rarement couvert aux États-Unis.

Lire l’article du New York Times « Getting Sick Can Be Really Expensive, Even for the Insured ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s