Liniment, sérum physiologique… Trouver les essentiels pour bébé aux États-Unis

Vous préparez l’arrivée de votre petit(e) américain(e) ? Voici quelques pistes pour trouver les produits essentiels à ses soins des premiers mois.

  • Comment acheter du liniment oléo-calcaire aux USA ?

Pour nettoyer les fesses de bébé et prévenir l’apparition de rougeurs, les mamans françaises ne jurent que par le liniment oléo-calcaire. Pas de chance, ce produit est absolument inconnu aux États-Unis. Vous ne le trouverez donc pas chez CVS ou  Walgreens. Pour le change, les mamans américaines utilisent plutôt des lingettes (baby wipes) ou simplement un rectangle de coton (cotton pad) imbibé d’eau.

Si vous souhaitez malgré tout vous procurer du liniment oléo-calcaire, vous pouvez toujours en commander en ligne. Deux Françaises en commercialisent aux USA via Internet sous la marque « La petite crème ».

Autre solution : faire votre liniment vous-même. Mais là encore vous pourrez avoir du mal à trouver les ingrédients nécessaires en pharmacie, notamment de l’eau de chaux…

  • Où trouver du sérum physiologique aux États-Unis ?

Le sérum physiologique est LE produit de base utilisé en France pour laver les yeux et le nez de bébé. De ce côté-ci de l’Atlantique, les professionnels de santé ne recommandent pas ces lavages quotidiens. Résultat : pas d’unidoses de « sérum phy » à la pharmacie du coin.

Pour le lavage du nez, il existe tout de même des sprays de solution saline (saline nasal mist) dont l’embout est conçu pour les petits nez des bébés. Exemple : Simply Saline Baby. Et pour les yeux, il est bien possible que votre pédiatre vous conseille tout simplement d’utiliser du coton et de l’eau.

Vous souhaitez tout de même vous procurer des doses de sérum physiologique ? Vous pouvez en acheter en ligne en vérifiant leur composition, qui doit être identique à celle du sérum physiologique que l’on trouve en France (Chlorure de sodium : 0,9 %).

  • Quelle crème contre les fesses rouges (diaper rash cream) ?

Bepanthen Pommade, Mustela, Cicalfate… Il existe de nombreuses crèmes contre l’érythème fessier du nourrisson dans les pharmacies hexagonales. Si toutes ces marques ne sont pas commercialisées aux USA, il est tout de même possible d’en trouver certaines ou de trouver des équivalents.

Celles que l’on trouve facilement :

→ La Diaper Rash Cream with Calendula de la marque Weleda. Elle est vendue en ligne et en supermarchés (Target, Sprouts Farmers Market, etc.).

→ Les crèmes contenant de l’oxyde de zinc (zinc oxide), associant parfois des huiles de foie poissons, de la graisse de laine (lanolin), de la vaseline, de la cire d’abeille… La marque la plus utilisée est probablement Desitin, qui est vendue à différentes concentrations d’oxyde de zinc.

Celle qui n’a pas d’équivalent :  

Bepanthen Pommade, qui a pour principe actif du Dexpanthénol (ou vitamine B5).

  • Quelles crèmes contre l’eczéma du nourrisson ?

Plusieurs marques proposent des crèmes contre l’eczéma du bébé. Elles ont souvent des propriétés calmantes ou hydratantes. C’est le par exemple le cas d’Aveeno ou d’Eucerin.

Pour celles en vente libre qui contiennent 1 % d’hydrocortisone, mieux vaut demander le feu vert du pédiatre avant de les utiliser.

  • Comment trouver du paracétamol aux États-Unis ?

Vous ne trouvez pas de paracétamol dans votre pharmacie américaine ? C’est normal, puisque cette molécule s’appelle acetaminophen ici. Il est notamment commercialisé sous le nom Tylenol et existe en format pour enfants.
À noter : Il est recommandé de demander l’avis d’un médecin avant d’utiliser ce médicament chez un nouveau-né.

 

Acheter ses produits pharmaceutiques français en ligne
Certaines pharmacies françaises possèdent un site de vente en ligne et expédient aux États-Unis. C’est le cas de Moncoinsante.com. Vous y trouverez de nombreux produits et médicaments vendus sans ordonnance.

À noter : Avant de commander un produit pharmaceutique en ligne, veillez toujours à ce que l’expéditeur soit un professionnel agréé par les autorités de santé.

 

Lire aussi : Avoir un enfant aux États-Unis : ce qui risque de vous surprendre !

Vous cherchez un produit aux États-Unis ? Laissez un commentaire sous cet article ou rejoignez notre groupe Facebook !

Pharmacie aux États-Unis : les 7 différences

Les médicaments ? C’est le rayon du fond, entre le vin et les cartes de vœux… Vous l’avez sans doute remarqué, les pharmacies américaines n’ont rien à voir avec celles de l’Hexagone. Voici les 7 principales différences à connaître.

 

  1. Votre pharmacie appartient à une chaîne

RiteAidOKCVS Pharmacy, Walgreens, Rite Aid… Il existe plusieurs grandes chaînes de pharmacies aux États-Unis, et assez peu de pharmacies indépendantes. Certains supermarchés (Costco, Walmart, Target…) possèdent aussi un rayon pharmacie. Pour choisir une officine, plusieurs paramètres entrent en compte. Sa proximité avec votre domicile, avec le cabinet de votre médecin, et surtout les prix qu’elle pratique pour les médicaments que vous achetez régulièrement… Ces tarifs peuvent varier considérablement, car chaque enseigne les fixe librement. Certaines d’entre elles proposent même des cartes de fidélité, pour bénéficier de réductions sur les traitements prescrits.

  1. Vous pouvez faire faire vos photos de passeport en pharmacie

On trouve de tout dans une pharmacie américaine : un service photo, de l’alcool, des bonbons, des journaux, des produits de beauté, d’entretien, des cartes de vœux, des jouets, des glaçons… et le comptoir du pharmacien, qui est généralement situé au fond du magasin.

  1. Vous devez faire la queue deux, voire trois fois !

Pour obtenir un médicament sur prescription, il vous faut en général faire la queue une première fois dans la drop-off line, pour déposer votre ordonnance et présenter votre carte d’assurance. On vous donne ensuite un temps d’attente, une quinzaine de minutes au minimum. Pendant ce temps-là, on prépare votre commande. Vous pouvez patienter sur place (et vous laisser tenter par le rayon bonbons) ou revenir plus tard.

Vous faites ensuite la queue une seconde fois, dans la pick-up line, pour récupérer votre commande et payer. Si vous souhaitez demander conseil à un pharmacien diplômé, et que la personne qui vous a délivré vos médicaments ne l’était pas, il vous faudra peut-être faire la queue une troisième fois. Patience…

  1. Des centaines de médicaments sont disponibles en libre-service

Antiacides, antihistaminiques, anti douleurs… Appelées over-the-counter drugs, de nombreuses spécialités sont accessibles sans prescription. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles soient sans risque, mieux vaut donc demander conseil au pharmacien avant de les acheter.

  1. Vous pouvez commander vos traitements en ligne

La plupart des grandes chaînes de pharmacies américaines offrent la possibilité de leur envoyer votre prescription et commander vos médicaments ou vos lentilles de contact en ligne. Vous pouvez ensuite passer les chercher en personne ou vous les faire livrer. Si vous prenez un traitement de longue durée, il est aussi possible d’automatiser la commande de vos médicaments (automatic prescription refill). Et bien sûr, vous pouvez suivre vos commandes de médicaments depuis votre mobile en téléchargeant l’app de votre pharmacie. Bienvenue au XXIe siècle !

  1. Les médicaments sur prescription sont vendus à l’unité

La boîte remplie par le pharmacien contient le nombre exact de comprimés prescrit par votre médecin. Une fois votre traitement terminé, retirez l’étiquette du contenant avant de le jeter à la poubelle. Elle contient vos informations personnelles.

  1. Les traitements sont plus chers

Ça ne vous a pas échappé, si vous suiviez un traitement en France, son prix a probablement grimpé une fois que vous avez déménagé aux États-Unis. Une différence dont on se passerait bien…